Crédits


Depuis quand l'homme se "fait-il beau" ?

marijo
31 ans
Paris
RETOUR AUX QUESTIONS
Musée de l'hommme
Matthieu Lebon, préhistorien au Musée de l’Homme

L’homme se soucie de son apparence depuis environ 100 000 ans. Neandertal et Homo sapiens semblent depuis cette date avoir une réelle volonté esthétique et affectionner particulièrement les parures.

 

 

Les parures sont les éléments caractéristiques des considérations esthétiques des premiers Hommes anatomiquement modernes.

 

Les plus anciennes parures retrouvées par les archéologues sont âgées de 100 000 à 80 000 ans. Ce sont des colliers faits de coquillages percés (souvent du genre Nassarius), confectionnés par des Homo sapiens originaires d’Afrique du Sud et d’Afrique du Nord.

 

Plus on avance dans le temps, et plus ces parures sont représentées sur les sites archéologiques, témoignant des considérations esthétiques d’Homo sapiens partout où il s’est rendu. Les éléments se diversifient beaucoup au Paléolithique supérieur avec des parures faites de coquillages enduits d’ocre, d’ossements, de perles en minéraux colorés, où d’ivoire de mammouth.

 

À noter qu’Homo sapiens n’est pas le seul à se soucier de son apparence puisque Neandertal lui aussi porte des parures, il y a environ 50 000 ans. Une récente étude a même conclu qu’il utilisait des pigments naturels sur la peau… Le rôle de ces pigments fait encore débat : protection contre le soleil, les insectes, ou réelle volonté de se peindre le corps…

 

Concernant les vêtements, ils ne laissent aucune trace archéologique, difficile donc de se prononcer sur les goûts vestimentaires des premiers Homo sapiens. L’apparition puis le développement des parures, bracelets ou autres statuettes est associé à une forte volonté esthétique de l’Homme, il y a donc fort à parier que ces Hommes ne vivaient pas nus…

 

Propos recueillis par Rémi Pin

Partagez :