Crédits


Pourquoi faut-il si longtemps pour "être un homme" ?

Ismaël Corbillé
37 ans
Paris
RETOUR AUX QUESTIONS
Musée de l'hommme
Samuel Pavard, bio-démographe au Musée de l’Homme

L’Homme naît plus immature que d’autres grands singes et sa croissance est plus longue avec une phase d’adolescence qui repousse l’âge de la maturité sexuelle.

 

 

L’enfant humain né plus petit et plus immature que les nouveau-nés des grands singes. Les os de son crâne ne sont pas soudés et ses sens sont moins développés. Il ne peut par exemple pas voir clairement son entourage et il ne peut pas contrôler ses bras et ses jambes. Les nouveau-nés sont fragiles, et demandent une attention constante des parents. En l’absence de médecine moderne, environ un enfant sur cinq décède avant un an.

 

Comparée à d’autres primates la croissance de l’Homme est ensuite différente. L’enfant atteint un plateau entre 6 et 10 ans, avant que ne débute la puberté. Un pic de croissance que l’on ne retrouve pas chez toutes les espèces de grands singes. Le rôle physiologique de l’adolescence, spécificité humaine, est encore discuté mais il semblerait qu’elle permette un processus de maturation du cerveau qui n’est pas possible à d’autres phases de la vie.

 

Cette phase adolescente repousse également l’entrée dans la maturité sexuelle. Il y un réel écart entre la phase de maturité sexuelle et le premier enfant, que l’on ne retrouve pas chez les grands singes. Les raisons à ce retard sont encore très discutées, mais l’éducation et les contraintes culturelles y jouent sûrement pour beaucoup.

 

En outre, un lapse de temps plus ou moins long existe entre la puberté et la première naissance chez l’humain. Cet intervalle est fortement lié à des composantes culturelles comme l’encouragement ou la prohibition de la sexualité avant le mariage ou l’âge au mariage.

 

Propos recueillis par Rémi Pin

Partagez :